Premier Access, Standby Pass : Mais qu’est-ce que c’est ?

Après plus de 16 mois de pandémie, l’utilisation des Fastpass à Disneyland Paris semble ne plus qu’être un lointain souvenir. Pourtant, malgré les nombreuses bornes Fastpass emblématiques qui prennent la poussière sous leurs bâches, le Resort entreprend de plus en plus la voie du “tout numérique” avec pour seul mot d’ordre : “digitalisation”. Une transformation nécessaire qui arrive des années après ses cousins internationaux (oui, les MagicBands ont été lancés en 2013, il y a 8 ans) mais mieux vaut tard que jamais me direz vous !

Pas de Magic Bands pour nous cependant, simplement parce que ces petits bracelets – aussi jolis et pratiques soient-ils – sont tout simplement devenus obsolètes : nous avons tous des appareils avancés attachés à notre main à tout moment de la journée, avec toutes les fonctionnalités de communication nécessaires pour s’occuper de ces services. Au lieu de cela, Disneyland Paris mise sur “l’application” (qu’on l’aime ou qu’on la déteste) pour mener cette nouvelle poussée vers la numérisation – quelque chose que nous attendions depuis longtemps… et la voici. 

Premier Access

Bienvenue au grand Premier Access. Certains l’appellent “Fastpass payant”, mais la vérité est qu’il n’a pas grand-chose à voir avec les caractéristiques du système Fastpass original, que Disney ne FERA PAS REVENIR.  

Il s’agit d’un accès direct à 8 € par personne, par attraction (minimum, en fonction de la date de votre visite) à votre attraction (et peut être même spectacle) préférée dès le prochain créneau disponible. Le service sera disponible dans l’application dès que les visiteurs seront dans le parc mais aussi à des points de ventes physiques si vous n’avez pas de smartphone, et ce dès cet été. C’est aussi simple que ça.

Considérez-le comme un cadeau, une exception, pour une attraction spéciale ou un jour spécial. Vous pourrez l’acheter dans l’application et scanner votre téléphone à l’entrée de l’attraction : vous vous souvenez du point d’accès que nous vous avons montré il y a quelques jours ? Oui, ils font bien partie du futur système :

La tarification complète n’est pas encore disponible, mais on s’attend à ce qu’il y ait des plusieurs types de forfaits en fonction des périodes et du nombre d’attractions.

Standby Pass

Mais qu’en est-il du service gratuit permettant d’accéder à une attraction sans attendre 2 heures ? Eh bien, votre ami le Standby Pass sera de retour …

Ce service gratuit sera activé lorsque le parc ou une attraction a un taux de fréquentation très élevé (au-delà d’une certaine jauge ou d’un certain temps d’attente). Dans ce cas, la seule option pour les visiteurs afin d’accéder à l’attraction est de se procurer un Standby Pass. Les visiteurs se voient attribuer une nouvelle plage horaire disponible, ce qui leur permet (ou les oblige) à revenir plus tard dans la file d’attente avec un temps d’attente “mieux contrôlé” (donc pas comme un Fastpass, mais avec moins d’attente que les files telles que nous les connaissons). C’est … le laissez-passer diplomatique). 

Bien qu’il n’y ait pas d’option pour faire la queue normalement lorsque le Standby Pass est activé, lorsqu’il ne l’est pas (souvent en début et en fin de journée ou les jours calmes), la file d’attente revient à la normale. 

Revenons aux points d’accès : il y en a aussi aux entrées normales – probablement pour votre ami le Standby Pass. 

Mais pourquoi ?

Eh bien oui, l’argent. Il est difficile de nier que des produits comme Premier Access vont rapporter de l’argent, et les précédents produits payants de ce type (vous vous souvenez de l'” Access One ” en 2018 ?) ont connu un certain succès, se vendant à guichets fermés la plupart des jours de grande affluence. 

Mais au-delà du renflouage des caisses, Disney essaie-t-il de nous forcer à revoir la façon dont nous planifions nos journées et consommons le produit ? Nous faire troquer la spontanéité aux heures de grande affluence contre plus de temps à profiter des paysages, des parades, des boutiques et des snacks ? 

En fin de compte, qui a envie de rester dans l’horrible parc à bœufs de Crush Coaster pendant 110 minutes – ne préféreriez-vous pas revenir dans 2 heures et attendre 25 min – et peut-être qu’un jour spécial vous choisirez de débourser un peu d’argent pour avoir accès directement à l’attraction, sans attente ? Ou sommes-nous en train de devenir lentement esclaves de nos téléphones portables qui nous disent quoi faire et quand ? GRAND DÉBAT. Chacun aura son avis sur la question, et le temps nous dira comment ce changement massif affectera les visiteurs, les Cast-Members et l’avenir de la destination.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Amoureux des parcs Disney et passionné par l’Imagineering, Théo a participé à la création de DLPReport avec une bande d’amis. Aujourd’hui, il participe à la page Facebook ainsi qu’à la création de vidéos en tout genre ! Son attraction préférée ? Indiana Jones Adventure bien sûr !
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vincent Lheureux
4 mois il y a

Tous ces changements deviennent bien tristes. D’abord l’augmentation du pris des passeports annuels (tarif doublé). Ils étaient sans doute trop bon marché. OK, ça passe, limitation des visites au parc sur réservation, nous venions souvent entre 5 jours et une semaine dans un hôtel partenaire, cela n’est plus possible. Et maintenant les fastpass supprimés, pour une famille, nombreuse de surcroit, cela va devenir impayable. Disneyland Paris redevient un parc de luxe, loin de l’idée de Walt … mais jusque quand ? En 1992, le management américain s’est lamentablement planté ! L’Europe, ce n’est pas les Etats Unis, et les vacances… Lire la suite »

Foodisnez
Foodisnez
4 mois il y a

Merci pour cette explication qui laisse à réfléchir. Étant pass infinity pas besoin d’utiliser cela. Par contre pour des séjours occasionnels je penses pas que venir 1 jours soit rentable. A grande affluence il faut une nuitée et deux jours de parc pour éviter les fast pass etc…